Le supplice

Ce qui est un délice pour certains est un supplice pour moi. Je veille à ne quasiment jamais aller chez le coiffeur tant l’expérience m’est désagréable. Je suis toujours gênée, je ne sais pas pourquoi, c’est un lieu qui ne me rassure pas du tout, il y fait trop chaud, les coiffeuses sont toutes blondes décolorées et souvent vulgaires, je déteste qu’on me masse le crâne, qu’on me demande ce que je fais pour les vacances, toutes ces petites conversations de convenance me filent la gerbe. En général, je me coupe les pointes toute seule depuis des années grâce à cette vidéo, j’ai les cheveux longs depuis des années. Enfin j’avais.

En décembre dernier, j’ai décidé de me faire un carré court, probablement influencée par je ne sais quelle fille sur Instagram (sans doute Agathe Auproux), elles avaient toutes un carré, je me suis bêtement fait avoir. J’ai fait venir une coiffeuse chez moi pour éviter d’aller dans un salon, j’aimais bien l’idée de donner mon argent à une indépendante. Malheureusement, elle n’a pas compris la photo que je lui ai montré et m’a fait un carré court plongeant, j’appelle ça « la coupe de goudou des années 80 » (no offense). Pour moi, le carré plongeant c’est encore pire que d’avoir un mulet, c’est vraiment la coupe anti-chic au possible, anti-rock and roll, anti tout. C’est beauf. J’étais furax, j’ai demandé à Laetitia (je ne me souviens plus de son prénom) d’égaliser mais elle n’a pas rattrapé le truc alors quand elle m’a demandé si c’était ok, j’ai dit « C’est très bien, merci ». Je n’arrive jamais à dire la vérité aux coiffeurs, ils ont des ciseaux, c’est une arme potentielle…

Ce matin, six mois plus tard, je regarde ma coupe dans le miroir et je « Raaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhh », je me dirige vers un salon la peur au ventre, il est 9h30, il n’y aura personne. Et là, c’est le double supplice. Le masque est obligatoire. Je vais donc tenter d’expliquer à une coiffeuse ce que je veux sachant que le masque ne me permet pas de me faire entendre, d’autant qu’une autre coiffeuse utilise un sèche-cheveux à quelques mètres. Elle réussit à comprendre que je veux un carré long droit et classique, je dois passer des entretiens d’embauche (tout arrive eh oui). La pauvre coiffeuse ne comprend pas pourquoi mes cheveux sont multicolores, vert-blond-chatain clair-noir. Un genre de petite sirène sous crack. J’apprécie quand elle ne me propose pas de « faire ma couleur », elle a dû comprendre que je détestais être là. Quand elle m’a massé le crâne, je fermais les yeux non pas de plaisir mais de dégoût. J’essayais d’imaginer son nez sous le masque, à un moment j’ai eu envie de rire de cette situation qui deviendra très banale puisqu’il sera obligatoire de porter des masques sous peine de se manger une amende dans quelques jours.

Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir fumé trois clopes hier, si c’est la chaleur, les cheveux qui volaient dans l’air mais à un moment je me suis mise à tousser bruyamment. Le malaise total, les autres coiffeuses pensaient que j’avais le Covid à tous les coups. Il était tôt, j’avais oublié de prendre un grand verre d’eau au réveil, c’est aussi simple que ça. Quand la coiffeuse m’a fait le brushing, je ne pouvais m’empêcher de regarder ses gros seins se balancer de droite et de gauche, pourtant je n’aime pas les filles mais les gros seins me fascinent, ça donnait envie de les toucher, j’ai visualisé la scène, moi qui soudainement touche les seins de la coiffeuse, la coiffeuse hurlant au scandale, la responsable appelant les flics. Elle m’a regardé droit dans les yeux, j’ai souri sous mon masque, mes yeux étaient plissés comme l’émoji ☺️Je suis rentrée j’ai vu ma coupe de cheveux et j’ai pensé « T’es belle comme un cœur ». Les compliments qu’on se fait à soi ont le mérite d’être sincères et authentiques. Je peux faire ma sieste tranquille ZzzzzzzZ.

6 commentaires

  1. Je suis comme toi, incapable d’expliquer à une coiffeuse ce que je veux vraiment ! J’y suis allée hier. Je voulais une coupe qui enlève un peu de volume à mes cheveux, j’ai une tignasse qui gonfle on dirait une sorcière ! Et puis je voulais quelques petites tresses fines sur les côtés. Au final elle a quasiment rien coupé m’a fait 3 grosses tresses sur le sommet du crâne … j’ai tout retiré en rentrant à la maison. Grrrrr …

    J'aime

    • Je suis tout à fait capable d’expliquer à une coiffeuse ce que je veux mais on ne respecte jamais ma demande, nuance ! C’était parce que j’avais un masque que c’était compliqué de se comprendre, j’ai du mal m’exprimer, en même temps j’ai écrit ce billet juste avant la sieste … Idéalement il faudrait avoir une amie coiffeuse, quelqu’un de confiance qui respecte notre souhaite…

      Aimé par 1 personne

  2. Moi aussi, je déteste aller chez le coiffeur 🤣 Paradoxal avec mes cheveux courts, n’est-ce pas ? Je me reconnais particulièrement dans ta description du massage. JE DÉTESTE ça ! Je déteste être massée de toutes les façons possibles. En fait, je n’aime pas qu’on me touche si ça n’est pas pour la cabriole… Unpopular opinion, je sais 🙄

    Aimé par 1 personne

    • Alors nous sommes deux, je déteste qu’on me touche aussi, on m’avait promis que le massage des pieds thaï était super ce fut un énième supplice… se toucher dans le but de sexer c’est tout de même autre chose 😇

      J'aime

  3. Que c’est frais de voir que l’on est pas seule à honnir le coiffeur !
    Je n’y suis pas allée depuis plus d’un an vu que la dernière fois que j’y suis allée, j’ai demandé un carré droit, que je ne voulais surtout pas qu’elle me désépaississe les cheveux et que… bah elle l’a fait sous couvert de « vous allez me dire merci ». Lol. Je suis rentrée chez moi mes cheveux étaient même pas égaux, j’ai un peu la hantise d’y retourner, surtout que je ne veux pas tomber sur la même fille vu que je n’aurais probablement pas le courage de lui dire qu’elle avait fait de la merde sur mes veuchs.
    Sans parler du massage dont tu décris très bien la réaction que j’ai à chaque fois. Perso je leur dis que c’est vraiment pas la peine, que j’ai horreur de ça, que j’aime juste pas qu’on me touche les cheveux. Mais les coiffeurs/feuses ne comprennent pas…
    sur ce roman… je te souhaite une belle journée 🙂

    J'aime

    • Bienvenue dans ma team ! Perso j’ai décidé que plus jamais je n’y mettrais un pied. Je retourne à mes cheveux longs et je les couperai seule comme dans la vidéo dont j’ai mis le lien. J’ai vécu comme ça des années et c’était parfait !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s