Encore une erreur

Je ne sais plus quel est le dicton exactement mais j’ai déjà entendu mille fois qu’il fallait faire des erreurs pour comprendre. Qu’une fois l’erreur faite, il suffisait de ne jamais la refaire. Je ne sais pas pour vous mais moi avant de comprendre, je les fais environ une dizaine de fois, les erreurs. Certaines erreurs c’est même plus. Je me demande s’il existe vraiment des personnes qui ne font une erreur qu’une seule fois et comprennent tout de suite. Ces gens sont des saints à mes yeux (ou des frileux qui ne risquent jamais rien ? Peut-être un peu des deux).

Il y a une erreur que je ferai sans doute jusqu’à la fin de ma vie, cela concerne nos amis les hommes. J’ai envie de croire à l’amitié entre un homme et une femme très fort. Mais la réalité me rattrape toujours. C’est à chaque fois le même schéma qui se répète par ailleurs : je pense être amie avec un homme, puis il m’annonce qu’il a envie de moi/que je lui plais un soir de pleine Lune. Je sais que celles qui me lisent comprennent puisque ça arrive à toutes les femmes tout le temps avec leurs amis hommes. C’est une situation très inconfortable, on aimerait hurler « Mais pourquoi tu gâches tout, pourquoiiiiiii? » en pleurant de rage (parce qu’il y a de quoi être en colère). Parfois, je me demande sincèrement si les hommes ne sont pas stupides ou aveugles. Une fille à qui tu plais, ça se voit et ça se sent dans l’atmosphère… nous ne sommes pas discrètes du tout quand nous sommes attirées, il n’y a pas de mixed signals avec nous, désolée de le dire mais c’est votre spécialité à vous, les hommes. Nous sommes des animaux, nous faisons la roue comme le paon mais avec nos cheveux que nous touchons toutes les deux secondes en souriant comme de jeunes pucelles, nous rougissons (ok je parle de moi là), nous clignons des yeux trop de fois par seconde, ÇA SE VOIT, soyez observateurs !

Hier, après avoir vu un prétendu ami homme et passé un excellent moment tout à fait platonique puisque c’est un ami homme, il m’a envoyé un message qui disait des choses assez obscures mais en gros il pensait qu’on avait eu un date. Parce que je suis célibataire et lui aussi, qu’on ne s’était pas vus depuis six mois, qu’on n’est qu’au début d’une amitié etc Comme je n’ai pas tout compris et que je déteste les faux-semblants je lui ai répondu « Si je comprends bien tu veux coucher avec moi, c’est ça ? ». C’était ça. [Petit aparté : j’ai trouvé très récemment mon âme sœur du cul-on peut en avoir plusieurs, semble-t-il-et peut-être pas que du cul, ce qui m’angoisse totalement et fera l’objet d’un billet si j’en ai le courage. Tout ça pour dire que bien malgré moi je pue le sexe à dix mille…]. Avant de répondre, je me suis dirigée vers mon ami Google et j’ai tapé frénétiquement « comment dire à un homme qu’il ne me plait pas physiquement sans le blesser ». Il y a un Wikihow pour ça (pour tout, essayez!).

J’ai écouté le deuxième conseil de Wikihow, j’ai été honnête, j’ai expliqué que mon intérêt était purement amical, rien de plus. Comme il est mature (ce qui est rare chez un homme, vous noterez, surtout dans ce genre de situation), il a été vexé puis il a vite rebondi, on a fini par se parler et en rire. Sa personnalité me plait, son humour me plait, la vérité c’est qu’à force de le cotoyer, je pourrais craquer un jour, parce que je me sens en confiance avec lui, ce n’est pas rien ! S’il voulait vraiment qu’il se passe un truc entre nous, il lui suffirait de rester dans les parages et d’être sympa. Si je le trouvais laid ou qu’il me rebutait totalement physiquement, ce serait impensable. Mais là, si seulement il était un peu patient je pourrais voir autre chose que ce mec au physique banal, je pourrais passer outre, s’il était un bon amant, je pourrais peut-être même tomber amoureuse (je mens, je m’emballe là) ! Cela dit, je comprends qu’il ait besoin d’être désiré, ce n’est jamais agréable ce sentiment d’être un second choix. C’est vrai que ça ne doit pas être facile d’être un homme, pour ma part, je suis ravie d’être une femme. Si j’avais été un homme, je me serais demandé tous les matins si ma bite est assez grosse, mon compte en banque assez rempli et mes cheveux assez garni sur le sommet de mon crâne, j’aurais été ce mec anxieux as fuck qui investit dans des vagins artificiels plutôt que d’oser draguer une fille. La nature fait bien les choses !

P.S : pour ceux qui suivent mes aventures capillaires, sachez que, décidée à me débarasser du rose flashy, j’ai effectué une troisième décoloration et j’ai désormais les cheveux couleur rose clair et corail. Comme un Petit Poney. Je sais que je vais continuer à faire des erreurs dans ce domaine aussi, je vous tiens informés, je suis peut-être en train de vivre un mental breakdown sans m’en rendre compte. Avec moi, on ne sait jamais bien… (bisous).

8 commentaires

  1. Pas pour rien que bien des femmes que je connais ont des amis gais. Ma première femme en avait un. Un soir de pleine lune, il m’a dragué l’innocent. J’ai donc composé ce corrolaire à la loi de Murphy (tout ce qui peut se dérégler va se dérégler): Tout ce qui peut vous draguer va vous draguer. C’est toujours une question de temps.

    J'aime

  2. « Une fille à qui tu plais, ça se voit et ça se sent dans l’atmosphère… nous ne sommes pas discrètes du tout quand nous sommes attirées, il n’y a pas de mixed signals avec nous, désolée de le dire mais c’est votre spécialité à vous, les hommes. »

    C’est une question de point de vue… Parce que je dirais la même chose des meufs ! 😃
    J’pense en fait que ca dépend plus des gens que du genre.

    J'aime

  3. J’aime beaucoup tes billets et ta fraîcheur ! Je crois que les hommes n’ont pas notre sensibilité et que amitié et désir se confondent souvent … pour moi j’ai un ami homme qui n’est pas gay. Les choses sont simples d’ailleurs maintenant il est en couple mais nous n’avons jamais envisagé de coucher ensemble. Il est comme un frère et c’est bien comme ça ! C’est donc possible bien que pas courant 😊
    Bravo pour le rose et belle journée.

    J'aime

  4. N’empêche que ta nouvelle couleur est superbe. Pour en revenir à ton amitié homme-femme, effectivement c’est très rare que ça dure sans que ça dérape (pour du sexe) ou que tout s’arrête (pour une compagne ou un compagnon). Personnellement, un sexfriend est devenu un ami quand j’ai rencontré mon mari, ce qui lui a fait beaucoup de mal. Depuis quelques temps, je dois avouer qu’il est de retour dans ma vie sexuelle, pour son bonheur (il n’avait pas osé me dire ses sentiments) et le mien 😉.
    Ces histoires son toujours compliquées…
    Ton écriture est toujours aussi fraîche et légère, j’admire !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s