La compersion, c’est quoi ?

C’est la Saint Valentin, l’occasion de faire un petit point sur l’amour 3.0. Et un gros focus sur un terme que j’ai appris il y a quelques mois seulement, j’ai nommé la compersion. Ce n’est pas la compassion, c’est bien la compersion, je sais c’est moche comme mot mais ça viendrait du français alors chut. De quoi s’agit-il ? On peut dire que c’est l’inverse de l’envie ou de la jalousie. C’est se réjouir du bonheur de l’autre, c’est être heureux lorsque l’autre est heureux. Cette notion est née dans les milieux polyamoureux, je dirais même que c’est le premier principe du polyamour. Ce n’est pas le polyamour qui m’intéresse ici, je n’ai pour ma part aucune envie de vivre plusieurs relations sentimentales, j’ai souvent beaucoup de mal à en vivre une seule, alors plusieurs, franchement je salue bien bas celles et ceux qui y arrivent !

La compersion n’existe pas uniquement dans les relations amoureuses, c’est un sentiment qui est plus naturel chez les personnes qui sont plus empathiques (salut!). Je vais vous donner une exemple concret et personnel. J’ai vécu une histoire d’amour pendant presque sept ans avec un homme ; il y a deux ans, nous nous sommes séparés et je craignais le jour où il m’annoncerait qu’il avait retrouvé quelqu’un (parce que je savais qu’il aurait une histoire sérieuse avant moi). L’été dernier, il m’a annoncé qu’il était en couple, nous étions au téléphone, j’ai été étonnée de prendre la nouvelle avec beaucoup de joie, pas de cœur qui bat trop vite, juste un grand calme intérieur et un sourire large sur les lèvres. Il m’a tout de suite dit « Tu t’entendrais vraiment bien avec elle », et ça m’a confirmé ce que je savais déjà : nous avions réussi l’exploit de passer de « couple » à « amis ». Je ne sais pas comment font les gens qui arrêtent d’aimer quelqu’un avec qui ils ont eu une relation longue mais dans mon cas, je n’ai jamais arrêté d’aimer mon ex, je l’aime différemment, l’amour s’est transformé en amitié, je dirais presque en fraternité, il fait partie de ma famille. Je lui souhaite le meilleur du monde sans moi, je trouve ça logique puisque ça n’a pas marché entre nous. On ne peut que souhaiter à ceux qu’on aime de trouver l’épanouissement ailleurs.

La compersion dans le couple non polyamoureux, c’est ce que je recherche pour ma prochaine relation. J’aimerais pouvoir me réjouir que mon mec se fasse draguer par des filles au lieu de ressentir de la jalousie. J’aimerais être dans une relation amoureuse libre et forte, ce qui veut dire que si mon mec a envie de coucher avec une autre femme, je le laisserai faire parce que c’est son corps, je n’ai aucun droit sur son corps. Tout comme il n’en a aucun sur le mien, ça marche dans les deux sens. J’aimerais aimer assez pour ne pas être enfermée dans une relation de couple qui me lassera, j’aimerais garder mon appartement, qu’il garde le sien, l’indépendance mais l’amour quand même. Je sais que c’est possible, il faut tomber sur la bonne personne et créer le couple fait pour soi (patience et longueur de temps font plus que force ni que rage, dit le proverbe). Je ne crois plus à la monogamie pour plusieurs raisons. Je distingue les sentiments et le sexe, pour commencer. J’ai toujours été loyale mais peu fidèle. Je peux tout à fait coucher avec un homme que je n’aime pas, je n’ai pas besoin d’aimer un homme pour avoir envie de lui. La monogamie est un échec mondial, on ne va pas se mentir. Pourquoi ? Parce que la monogamie et l’amour n’ont rien à voir. L’amour est un sentiment, la monogamie est une règle de vie qu’on s’impose (par le mariage, notamment). La fidélité est une notion qui va à l’encontre de notre nature, nous sommes des animaux, or, dans le monde animal, la monogamie sexuelle n’existe pas (ou quasiment pas). Il existerait environ 10% d’enfants dont le géniteur n’est pas celui annoncé par la mère, c’est souvent dans le cas de maladie grave, où il faut trouver un donneur compatible, qu’on se rend compte que le père et l’enfant n’ont aucun lien du sang, imaginez le malaise (source : un pote médecin et ce billet de David Louapre). L’idée que seuls les hommes ont une tendance à l’adultère est fausse, désolée, Messieurs…Nous sommes autant infidèles que vous !

La compersion c’est finalement être capable de se débarasser de son ego, c’est aimer l’autre avant soi, être heureux quand il est heureux, sans nous. Certains pensent que la jalousie dans le couple est un bon moteur, je pense que la jalousie est souvent le symptome d’un manque de confiance en soi ou d’un complexe d’infériorité déguisé. La compersion, ce n’est pas naturel mais ça s’apprend et ça se travaille, et tout le monde a à y gagner. Il peut y avoir des épisodes de jalousie ou d’envie dans un couple mais l’idée c’est de les limiter et d’adopter un comportement compersif (oui, c’est aussi un adjectif). Quand on constate que le couple monogame ne fonctionne pas, il est intéressant de réfléchir à la possibilité de créer son couple à soi, en dehors de la norme. La compersion peut modifier notre vision du couple et nous donner plus d’occasions de faire preuve de gratitude. La gratitude procure une meilleure santé à ceux qui la pratique, c’est moins d’anxiété, plus de reconnaissance, apprécier le chemin parcouru, apprécier le moment présent.

Et toi, es-tu compersif ?

(Je déteste les blogueurs qui posent une question en fin de billet mais là ça m’intéresse vraiment d’avoir votre avis, je ne vous demande jamais rien, soyez sympa, répondez, c’est la Saint Valentin, ce serait un beau cadeau-j’aime pas les fleurs coupées. Merci, cœur et chocolat sur vous).

6 commentaires

  1. J’ai eu l’occasion de me poser la question, et j’ai le sentiment d’aller plutôt dans ce sens. A vrai dire, ça marche. Mais c’est un peu la même que le polyamour (putain mais vraiment, les concepts de 2020, deux baffes quoi…). J’ai quand même le sentiment que ça peut se bien se vivre, mais pas de façon équitable. Il y a un sérieux risque d’avoir un perdant objectif. Certes, ça peut le faire, mais pas évident qu’il y ait de quoi se gargariser. Bref, comme un couple lambda en fait :p

    J'aime

    • Haha la conclusion ! L’amour n’est jamais vraiment équitable de toute façon, il y en a toujours un qui est plus amoureux, non ? C’est rare de s’aimer avec la même intensité sur vingt ans (c’est rare de s’aimer véritablement vingt ans sans rester « pour les enfants » huhu). Merci d’avoir répondu !

      J'aime

  2. Bon, c’est bien pour être sympa alors.
    Je dirais oui… et non. Disons que j’ai jamais souhaité à aucune de mes exs de finir vieille, moche, seule et malheureuse. J’ai tendance à être neutre (une fois « guéri » de la rupture). Parce que ça n’a pas marché entre nous ne veut pas dire que ça ne marchera avec personne pour elle.
    Il m’est arrivé d’être heureux pour elles quelques fois (et à l’inverse, quelques fois, je les ai mises en garde contre le mec, mais par bienveillance, pas par jalousie).
    Bon, enfin je dois bien avouer aussi que quelquefois, j’ai été jaloux pendant un certain temps (parce que finalement, encore amoureux). Mais le temps fait son oeuvre et cette jalousie disparaît avec le temps.

    Par contre, je partage pas du tout ton avis sur la fidélité dans un couple (oui, vieux con, vieux jeu, je sais 😃), mais c’est un autre débat. Même si je pense qu’à partir du moment où toutes les personnes concernées sont au courant et d’accord là dessus (donc les polys, entre autres), ben ils ont trouvé leur méthode de fonctionnement, et tant mieux pour eux, et qu’on leur foute la paix.

    J'aime

    • Merci pour ta réponse ! Je sais bien qu’il existe une grande majorité de gens qui comme toi croient à la fidélité et c’est louable. Statistiquement en revanche ceux qui y croient ne sont pas blancs comme neige dirons-nous 😁

      J'aime

  3. Alors oui j’adore, j’adhère. Mais du coup comment on fait? S’il y avait une recette magique pour devenir compersif ça m’arrangerait!
    Personnellement j’aimerai, comme toi, arriver à cet état de bienveillance et de compersion, mais je crois que je pars de loin niveau jalousie! Peut être dans ma prochaine vie ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s