Petite bite

Il m’est arrivé deux fois de tomber sur ce qu’on appelle une « petite bite ». Je ne parle même pas de micro pénis, juste d’une petite bite, c’est-à-dire, une bite bien plus petite que ce qu’on a l’habitude de voir. Je ne voudrais pas perdre le lecteur dans des histoires de centimètres, pour faire court (mdr), quand un homme a l’équivalent d’un pouce masculin entre les jambes, pour moi, c’est une « petite bite ».

La première fois, je ne m’y attendais vraiment pas parce que le mec était très grand, très beau, très sûr de lui, jamais je n’aurais imaginé qu’il avait une mini knacki entre les cuisses, pas lui, c’était trop cruel tant de perfection gâchée. En même temps, j’aurais dû me méfier, il m’avait dit que son ex adorait la sodomie avec lui. A ce stade, c’est surtout la seule option si tu veux être pénétrée… Quand j’ai vu son sexe en érection, j’ai été tellement choquée que j’ai dit « Je suis désolée mais je ne vais pas pouvoir te sucer…». C’était atroce, c’était méchant, je le regrette profondément. Mais jamais je n’avais vu un sexe aussi petit de ma vie (et plus jamais depuis).

La deuxième fois, je parlais depuis des semaines avec le mec sur Tinder, il était BG, il était sympa et rigolo, un peu trop lover à mon goût mais bon…je pensais que ça pourrait le faire. Je ne lui cachais pas ma collection de sextoys, il savait qu’un sextoy c’est en général plus gros que la moyenne, mais ça ne l’a pas effrayé. Et là encore j’aurais dû me méfier quand il m’a dit que sa spécialité, c’était le cunni. Et même le cunni au champagne. Moi et mes goûts de luxe on a dit « banco » (le lendemain j’avais une mycose, bah oui, logique). Au moment fatidique, j’ai baissé son caleçon et cherché sa bite en vain. Quand je l’ai trouvée, je n’ai pas fait grand chose avec, j’avais l’impression de violer un enfant, d’être devenue pédophile. Je crois qu’on ne le dit pas assez mais un homme avec un petit sexe c’est aussi problématique pour cette raison, psychologiquement un petit sexe est un sexe d’enfant…

Si j’étais un homme avec un petit sexe, je crois que j’annoncerai direct la couleur. Pour éviter de voir la déception dans le regard de la fille une fois mon caleçon baissé. Pour susciter l’envie aussi, il suffit de tomber sur une fille curieuse (et il y en a plein!) pour que ça marche. Je crois que ne pas le dire, c’est vraiment la pire option possible. Si j’avais une vulve avec des lèvres immenses, je le dirai direct. Quand tu sais que la personne en face va voir tout de suite que tu n’es pas dans la norme, autant lui éviter un choc visuel. D’autant que c’est aussi un bon test, si tu t’entends super bien avec quelqu’un, que tu lui parles pendant des semaines, et que ce quelqu’un fuit si tu annonces une petite bite ou une vulve XXL, tu t’épargnes bien des déceptions… Si j’avais une petite bite, je demanderai à la fille ce qu’elle préfère dans le sexe et je ne perdrais pas mon temps avec une fille qui aime le hard ou qui préfère la pénétration. Je me dirigerai vers des filles qui sont adeptes du slow sex, qui n’ont pas besoin d’une pénétration pour prendre du plaisir, qui aiment les jeux de langue, les caresses, les baisers profonds. Autant se donner toutes les chances de réussite dès le départ, non ?

Dans le Kama Sutra, les hommes et les femmes sont classés selon la taille de leur sexe. Les hommes sont soit lièvre, taureau ou cheval et les femmes sont soit biche, jument ou éléphante. L’homme au petit sexe (lièvre) devra donc tomber sur une femme au petit sexe (biche) pour s’assurer un rapport idéal. Nous avons tous des partenaires potentiel adaptés, encore faut-il les trouver, c’est plus compliqué lorsqu’on est en-dessous ou au-dessus de la norme. J’ai déjà eu un amant dont la taille était hors-normes (22cm sur 6), beaucoup de femmes sont effrayées lorsqu’il se met nu et d’autres partent carrément en courant. Si la misère sexuelle existe chez les petites bites, elles existent aussi chez les grosses bites (qui finissent en général dans le monde du libertinage où elle trouvent enfin leur raison d’être haha).

Mon meilleur amant dont j’ai déjà parlé ici avait un sexe tout à fait dans la moyenne, quelque chose comme 13 cm de longueur et 4,5cm de diamètre. C’était le meilleur à mes yeux parce qu’il était amoureux du corps de la femme, il aimait les femmes plus que tout et ça se ressentait à la façon dont il me regardait, me touchait, me soulevait etc. Il était aussi le meilleur parce qu’il bandait super dur, c’est un élément super important dont on ne parle jamais. Autre élément dont on ne parle jamais : les femmes se moquent éperdument de la longueur de votre bite, Messieurs. Ce qui compte, c’est la largeur. Pourquoi ? Parce que le vagin d’une femme excitée peut aller jusqu’à 12 ou 13cm, inutile donc de penser qu’avec vos 20cm, nous allons hurler de joie. Une sexe long et fin n’aura que peu d’intérêt pour la majorité des femmes. A choisir, on préfèrera une bite plus courte mais large. Eh oui ! Je sais, personne ne le dit jamais. L’homme hors-normes dont je parlais plus haut me disait être frustré parce qu’il ne peut jamais pénétrer aucune femme en entier, ça ne rentre jamais… il n’a pas encore rencontré son éléphante… (j’essaie de mettre un peu de poésie dans un billet cul).

Oeuvre de Maurizio Cattelan vendue 120000€ (belle banane huhu)

3 commentaires

  1. D’un côté, je suis d’accord avec toi, plutôt que d’installer le malaise instantanément et devoir faire comme si tout était normal au moment où on se désappe et où la meuf va le voir, il vaut mieux en parler avant.

    Il n’empêche, j’aimerais pas être à leur place (je ne le suis pas), ça doit être quand même super difficile. T’imagines, placer dans la conversation « ah au fait, j’ai une toute petite bite ». Dur…

    J’pense que le meilleur moment pour en parler, c’est genre juste avant de se désapper. C’est pas « trop tôt » dans le sens où ça n’arrive pas à n’importe quel moment, et c’est pas encore trop tard. Enfin c’est un peu tard, dans le sens où la meuf est mise devant le fait accompli (et peut toujours décider de tout arrêter, même si c’est horrible).

    Ou alors, le mieux est ptet encore de jouer carte sur table et de le mettre dans sa bio Tinder, mais aucun mec fera jamais ça… (parce que même si c’est honnête et direct, le taux de match avoisinera 0, j’pense)

    J'aime

    • Le seul moyen de s’en sortir c’est d’en faire une force, j’ai lu je ne sais plus où le témoignage d’un mec qui disait que tout le monde le savait dans son entourage, c’est limite s’il ne se présentait pas comme “le mec avec une petite bite”. Il arrivait à bien vivre le truc et à avoir des copines et tout.

      Dans la bio Tinder, ça doit exister je pense ! J’ai déjà lu l’inverse et après vérification, le mec mentait haha

      J'aime

  2. Je dois faire figure d’exception car je n’aime pas les sexes trop larges. Je peu de plaisir à avoir un énorme truc dans la bouche alors que j’aime m’amuser avec ma bouche et ma langue sur le membre de mon partenaire. Je n’aime pas plus être pénétrée par des sexes trop gros (ça me bloque). J’aime les pénis à taille humaine 😉

    Si je devais tomber sur une annonce de site de rencontre qui mentionne « bien membré », je passerais mon tour… D’autant que ce genre de personnage à tendance à croire que la simple vue de sa supposée exceptionnelle queue suffit à nous exciter (voire à nous faire jouir). Alors merci mais non merci.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s